Tout savoir sur les pistes cyclables

20 décembre 2022

L’une des caractéristiques des grandes villes du monde est, sans doute, la qualité de leurs réseaux routiers. Si ces derniers se démarquent de par la beauté et la largeur de leurs autoroutes, ils sont également constitués de pistes exclusivement réservées aux motocyclistes : les pistes cyclables. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce composant des réseaux routiers du XIXe siècle !

Piste cyclable : qu’est-ce que c’est ?

La piste cyclable peut être définie comme une voie séparée de la route principale et aménagée pour la circulation des engins à deux ou trois roues. Au sens du Code de la route, en son article R110-2, il s’agit d’une « chaussée exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues ». En d’autres termes, une piste cyclable est une voie sur laquelle peut rouler tout type d’engin muni de roues (vélo, moto, tricycle) sauf les automobiles. Ce type de voie peut être à sens unique (unidirectionnel) ou à double sens (bidirectionnel). En ce qui concerne ses caractéristiques physiques, la piste cyclable doit avoir une largeur minimum de 2,16 m lorsqu’elle est unidirectionnelle et de 3 m si elle est bidirectionnelle. Par ailleurs, elle doit nécessairement être séparée de la route principale, soit par un terre-plein, soit par un trottoir. La piste cyclable est souvent confondue avec la bande cyclable. Pour ne pas également faire cet amalgame, il suffit d’aller ici.

Dans le meme genre : Qu'est-ce qui détruit le plus la planète ?

Piste cyclable : pourquoi un tel aménagement ?

Certains usagers de la route rechignent à emprunter les pistes cyclables. Et pourtant, cette voie présente des avantages à ne pas négliger. Primo, la piste cyclable est une solution importante en matière de prévention des accidents de la route. En effet, en opérant une séparation entre les automobilistes et les motocyclistes, elle réduit considérablement les collisions entre motos et automobiles. Secundo, la piste cyclable favorise la fluidité de la circulation. Car, elle permet à chaque type d’usagers de la route (motocyclistes et automobilistes) de circuler dans un couloir qui lui est dédié ; ce qui limite les cas d’embouteillage.

Piste cyclable : quels en sont les différents types ?

Tel que présenté ci-dessous, on distingue une grande variété de pistes cyclables.

A lire aussi : Souriez avec confiance grâce au blanchiment dentaire à Genève

La piste intercalée

Comme l’indique son nom, elle est positionnée entre deux autres composants de la route. Il s’agit du trottoir et de la partie réservée au stationnement des véhicules.

La piste sur chaussée

Placée à droite de la chaussée, elle est séparée de la route principale par un boudin en ciment.

La piste périphérique

Située en zone périurbaine, elle est clairement séparée de la chaussée. Cette séparation peut être réalisée par différents moyens, notamment, un terre-plein embelli de gazon.

La piste cyclable non séparée du trottoir

Il s’agit d’une piste qui fait corps avec le trottoir. Cependant, cela ne suppose pas une circulation des cyclistes sur le trottoir.

La piste cyclable à hauteur intermédiaire entre le trottoir et la chaussée

Ce type de piste cyclable est l’apanage de la ville de Copenhague. Il est séparé du trottoir et de la chaussée par une différence de niveau de 8 à 10 cm.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés